Nationales

Campagne d’été UNIFAB/INPI : « Ne vous faites pas des vacances en toc ! »

11 / 07 / 2018
M. Christian Peugeot, président de l’Union des Fabricants (UNIFAB), M. Romain Soubeyran, directeur général de l’INPI, M. David Lisnard, maire de Cannes en compagnie de M. Rodolphe Gintz, directeur général des douanes et M. Bernard Brochant, député des Alpes Maritimes, ont lancé le 5 juillet à Cannes, une campagne de sensibilisation sur les conséquences sanitaires, économiques et environnementales de la contrefaçon qui envahit le quotidien des consommateurs, sous le patronage de Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes Publics.
 
Crédit image INPI

Chiffres clés rapport UNIFAB – IFOP – juin 2018

  • Près de 4/10 personnes ont déjà acheté de la contrefaçon en pensant faire l’acquisition d’un produit authentique
  • 37 % des 15 ans et plus, ont déjà volontairement procédé à l’acte d’achat d’un faux produit (la proportion des 15-18 ans s’étant fourni sur internet est de 50 %)
  • 66 % d’entre eux déclarent avoir utilisé les mots clés « cheap/pas cher » sur les moteurs de recherche pour trouver des faux produits
  • 71 % des 15-18 ans ont téléchargé des biens culturels (films, musiques, logiciels) sans se préoccuper du cadre légal

En savoir plus sur le rapport de l'UNIFAB

Du 5 juillet au 18 août : « Ne vous faites pas des vacances en toc » ! Tel est l’objet de la vaste campagne de sensibilisation lancée sur les plages et les marchés du littoral du sud de la France, de Canne à Nice, en passant par Marseille, Aix-en-Provence, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz…
Plus de 100 000 tracts (anglais/français), cartes postales et goodies remplis d’astuces pour éviter de devenir complice des contrefacteurs seront distribués aux vacanciers. L’objectif est de marquer les esprits grâce aux brochures informatives et détaillées sur les dangers, les risques et les conséquences de la contrefaçon, qui touchent tous les secteurs d’activité et plus particulièrement ceux de la création et de l’innovation. Une vaste campagne d’affichage est également mise en place en partenariat avec JCDecaux. Au niveau digital, les internautes qui taperont le mot « contrefaçon » dans Google seront redirigés vers cette campagne sur le site de l’UNIFAB.

Les services publics de l’Etat contribuent à la lutte anti-contrefaçon

Cette campagne, organisée avec le CNAC et l’INPI, est l’occasion pour la Douane et la Gendarmerie de souligner l’importance de la coopération entre les différents services répressifs pour lutter efficacement contre les trafics de contrefaçon. En 2017 : 8, 4 millions de faux articles ont été saisis par la Douane et de nombreuses filières organisées démantelées en coopération avec la Gendarmerie.
La contrefaçon est un fléau pour l’économie puisqu’elle représente un manque à gagner de 60 milliards d’euros par an en Europe dont plus de six milliards d’euros pour la France. La protection d’une innovation par les droits de propriété industrielle demeure essentielle pour les entreprises et nécessaire pour récompenser à juste titre les créateurs. L’INPI constate une hausse des dépôts de brevets en 2017 (16 250, soit une augmentation de 0,6 % par rapport à 2016). Parallèlement, l’Institut a reçu 90 500 demandes de marques (+2.3 % par rapport à 2016).
« Seul un partenariat renforcé entre l’ensemble des acteurs publics et privés permettra une lutte efficace contre la contrefaçon » a souligné Romain Soubeyran, directeur général de l’INPI lors du lancement de la campagne contre la contrefaçon.