Nationales

L’INPI à Station F : un bilan positif

08 / 12 / 2017
L’inauguration officielle de French Tech Central à Station F, jeudi 7 décembre, en présence du Ministre Gérald Darmanin et du Secrétaire d’Etat Mounir Mahjoubi, a été l’occasion pour l’INPI de mettre en avant ses missions d’accompagnement auprès des start-up. L’occasion aussi de faire un premier bilan de sa présence dans ce 1er grand campus dédié aux entrepreneurs.
 
Crédit image INPI

Station F a été inaugurée officiellement jeudi dernier en présence de Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des comptes publics, Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’Etat chargé du numérique, auprès du Premier Ministre, Yannick Imbert, Préfet-Secrétaire général aux affaires régionales auprès du Préfet de la région Ile-de-France, et Xavier Niel, Président d’Iliad et propriétaire de Station F. L’occasion pour l’INPI de se réjouir de ses premières actions. Depuis l’ouverture de ses permanences, le 26 septembre dernier, l’INPI a déjà rencontré 40 start-up qui manifestent toutes un intérêt pour la propriété industrielle et des besoins d’accompagnement spécifiques dans ce domaine.

« L’INPI à station F, c’est déjà 40 start-up françaises rencontrées en moins de 2 mois, un atelier de sensibilisation à destination d’un large public d’entrepreneurs et la réception de la délégation japonaise et de 29 start-up venues du monde entier (USA/Italie/Afrique du Sud/Taïwan…) sélectionnées dans le cadre d’un programme d’immersion dans l’écosystème de la recherche française. »

Pénélope Couture et Julie Zerbib, chargées d’affaires Ile-de-France à l’INPI, ont déjà reçu 40 start-up dans des domaines d’activité très variés comme la « e-santé », les services en ligne, l’édition de logiciel ou encore la mode (plateformes d’e-commerce, produits connectés, jeux vidéo…) pour n’en citer que quelques-uns. Au départ, les entreprises prennent rendez-vous pour des problématiques de protection du nom de domaine et de la marque associée, mais très vite elles se rendent compte que beaucoup d’autres créations sont protégeables voire même qu’un brevet pourra être déposé dans certains cas. Les permanences ont également permis d’accompagner dans un dépôt de dessins et modèles la start-up sélectionnée pour équiper la Station F en nouveaux sanitaires design. L’INPI peut aussi aider les jeunes pousses dans l’utilisation et la valorisation de leur propriété intellectuelle. « La Propriété intellectuelle est un outil de protection puissant mais au-delà, intégrer la PI dans son processus d’innovation permet de valoriser, perfectionner et positionner de façon optimale son innovation dans un partenariat ou face à la concurrence » ajoute Julie Zerbib, chargée d’affaires Ile-de-France INPI, à Station F.

En présence des ministres, Martine Clémente, directrice de l’action économique, a rappelé le positionnement de l’INPI à l’international au travers de son réseau d’experts placés dans les services économiques des ambassades et des bonnes pratiques d’accompagnement des entreprises déjà reconnues comme un exemple à suivre au niveau européen et auprès de beaucoup d’offices à l’étranger. L’Institut confirme ainsi son rôle d’acteur incontournable de l’innovation.

Venez à la rencontre des chargées d’affaires INPI lors des prochaines permanences qui débuteront dès le mois de janvier 2018.

Crédit image INPI

La French Tech dispose d’un espace de 300 m2 au rez-de-chaussée de la zone Share de Station F, baptisé French Tech Central, un clin d’œil à la gare que fut la Halle Freyssinet, devenue Station F.

Cet espace se veut un lieu de rencontre et d’échanges  pour les acteurs de la French Tech d’où qu’ils viennent, de St-Malo, Montpellier, Paris, La Courneuve, Station F, San Francisco, Berlin ou Abidjan ! Startups, investisseurs,  chercheurs, agents des services publics, médias,  visiteurs internationaux, etc. s’y côtoieront. 

30 services publics dont l’INPI sont présents dans les locaux en permanence ou à temps partiel pour répondre à vos questions et problématiques. En complément un programme de conception et d’expérimentation de nouveaux services pour les start-up par les services publics présents.