Internationales

La contrefaçon de spiritueux et de vins représenterait une perte annuelle de 1,3 milliard d’euros dans l’UE

29 / 08 / 2016
 

Selon le dernier rapport publié par l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO), 4,4 % des ventes légitimes de spiritueux et de 2,3 % des ventes légitimes de vin sont perdues chaque année en raison de la contrefaçon de boissons alcoolisées. Ces pertes affectent 4 800 emplois directs dans le secteur du vin et des spiritueux dans l'UE. Les fabricants légitimes emploient donc moins de personnes qu'ils ne l'auraient fait en l'absence de contrefaçon.

Si l’on prend en considération les répercussions de l’existence de spiritueux et vins de contrefaçon sur les marchés, ce sont 18 500 emplois supplémentaires qui sont perdus pour l’économie de l’UE, parmi lesquels 8 600 emplois dans le domaine de l’agriculture et 1 300 emplois dans l’industrie agro-alimentaire.

En Espagne, 263 millions d’euros seraient ainsi perdus dans ce secteur et le Trésor espagnol estimerait à 90 millions d’euros de perte sur les droits d’accises non perçus chaque année. En France, on estime la perte des ventes du marché des vins et spiritueux à 136 millions d’euros et à 100 millions d’euros de droits d’accises en raison de la présence de contrefaçon sur le marché.

Télécharger le rapport sur le site de l’EUIPO