Internationales

Innovation dans le secteur des batteries : une croissance rapide, une bonne nouvelle pour la transition énergétique

24 / 09 / 2020
Les dépôts de brevets liés aux batteries et autres technologies de stockage d'électricité ont augmenté de 14 % par an en moyenne dans le monde cette dernière décennie. Une bonne nouvelle, car l’innovation dans ce domaine joue un rôle clé dans la transition vers des technologies à énergie propre. La France est le 2e pays le plus innovant d’Europe en la matière.
 

Les inventions dans le domaine des batteries et du stockage d'électricité connaissent un essor mondial de 14 % en moyenne chaque année sur la période 2005-2018, soit une croissance quatre fois supérieure à celle des autres technologies, indique le rapport « L'innovation dans le domaine des batteries et du stockage de l'électricité – Une analyse globale fondée sur les données de brevets » publié par l'Office européen des brevets et l'Agence internationale de l'énergie le 22 septembre 2020.

Parmi les brevets déposés dans le domaine du stockage de l’électricité, 90 % concernent des innovations dans le secteur des batteries. Un bon présage pour les développements à venir car l’innovation dans le domaine des batteries est un élément déterminant pour la transition vers des technologies à énergie propre.

Cette croissance de l'innovation est  essentiellement due aux progrès réalisés sur les batteries lithium-ion rechargeables, utilisées dans les appareils électroniques grand public et dans les véhicules électriques.

L'Asie est largement en tête dans ce secteur stratégique, avec en première ligne des entreprises japonaises et sud-coréennes : neuf des dix premiers déposants de brevets en matière de batterie sont asiatiques. Mais l’Europe n’est pas en reste et confirme être une place forte de ce secteur avec six entreprises européennes dans le top 25, dont Bosch à la 5e place, derrière Samsung, Panasonic, LG et Toyota. L’Europe se place par ailleurs devant les Etats-Unis, qui comptent deux entreprises dans ce classement.

Si l’Europe tire son épingle du jeu, elle le doit en partie à la France, à la 2e place des pays européens les plus innovants en termes de technologies de batteries et dans le top 15 mondial pour la technologie du lithium-ion. L’innovation française est notamment portée par le CEA, à la 23e place mondiale en matière de dépôts de brevets.

Enfin, bien que l'innovation dans le domaine des batteries se concentre encore largement au sein de très grandes entreprises, les plus petites entreprises, les universités et les organismes de recherche publics jouent aussi un rôle majeur dans ce domaine, notamment aux États-Unis et en Europe. En Europe, 19,9 % des familles de brevets internationales (voir note méthodologique) sont déposées par des PME et 12,7 % par des universités et organismes de recherche. Aux États-Unis ces chiffres sont respectivement de 34,4 % et 13,8 %.

 

Note méthodologique :

Le rapport présente les principales tendances de l'innovation concernant le stockage de l'électricité entre 2000 et 2018, mesurées en termes de familles de brevets internationales (FBI). Chacune de ces familles représente une invention de grande valeur pour laquelle des demandes de brevet ont été déposées dans deux offices de brevets au moins dans le monde.