Gattefossé développe des ingrédients naturels pour les industries de la beauté et de la santé

Finalistes des Trophées INPI dans la catégorie « export », Gattefossé développe des ingrédients cosmétiques et des excipients pharmaceutiques d’origine naturelle, pour les industries de la beauté et de la santé dans le monde. L’entreprise familiale originaire de Lyon ne cesse d’innover pour répondre aux souhaits de ses clients et aux exigences réglementaires et écologiques mondiales. Leurs produits sont distribués dans 80 pays. Rencontre avec Ségolène Moyrand-Gros, Présidente du Groupe.
gattefosse
  • Pour les personnes qui ne vous connaîtraient pas, pouvez-vous nous expliquer l’activité de votre entreprise ? Qui êtes-vous, que faites-vous ?

 

Ségolène Moyrand-Gros : Gattefossé développe, produit et commercialise des excipients pharmaceutiques et des ingrédients cosmétiques d’origine naturelle, pour les industries de la santé et de la beauté dans le monde. 

Nos produits sont notamment présents pour la cosmétique dans des crèmes de soin de la peau (anti-rides, protection solaire, hydratation…) et entretien du cheveu (shampoing liquide et solide, masque, soin…). Côté pharmacie, nos produits, présents dans les comprimés, gélules ou suppositoires, assurent l’efficacité du médicament, en facilitant sa prise, son absorption, et en améliorant sa stabilité.

La performance de nos produits est une de nos priorités, comme l’accompagnement personnalisé de nos clients. 
Spécialistes de la chimie des lipides et de l’extraction végétale, nous proposons également notre expertise en formulation à travers nos centres techniques d’excellence situés en France, en Chine, en Inde et aux Etats-Unis.

Les questions environnementales, sociales et sociétales ont par ailleurs toujours fait partie de la culture de l’entreprise. Nous nous appuyons sur une démarche RSE déterminée pour construire notre stratégie d’innovation et de développement.

Entreprise familiale créée à Lyon en 1880, je représente la cinquième génération. Nous avons aujourd’hui douze filiales et distribuons nos produits dans 80 pays.

 

  • Quelle est votre dernière innovation ? Ou l’innovation dont vous êtes la plus fière ? 

 

S. M-G. : En avril dernier, nous avons lancé un nouvel actif végétal naturel destiné à l’industrie cosmétique. Cet extrait de Sechium Edule, fruit originaire de l’île de la Réunion, protège l’épiderme des effets indésirables des rayons UVA. Ce nouveau produit est le fruit d’une collaboration avec un groupe de recherche spécialisé dans l’étude des effets des stress génotoxiques. 

Ce co-développement nous a permis à la fois de mieux comprendre les effets des rayons UVA sur les cellules souches épidermiques, et d’étudier la meilleure manière de parvenir à les protéger. Il a d’ailleurs été récompensé par l’industrie lors du salon In Cosmetics, en obtenant le prix Bronze de l’innovation.
Gattefossé a par ailleurs été l’un des premiers fournisseurs d’ingrédients cosmétiques à breveter une technologie à base de cires végétales hydrophilisées permettant d’offrir à nos clients cosmétiques des textures à la sensorialité unique. Cette innovation a elle aussi été reconnue par l’industrie en obtenant différents prix d’innovation. Nous en sommes très fiers. 

 

  • Quels sont vos projets phares du moment ?

 

S. M-G. : Plusieurs projets de développement sont à l’œuvre aujourd’hui dans l’entreprise.
Le premier est d’ordre industriel : il s’agit de la construction d’une nouvelle usine de produits oléochimiques aux Etats-Unis.
Le deuxième correspond au développement de nouvelles applications pour les excipients lipidiques que nous fournissons à l’industrie pharmaceutique : nous avons engagé de nombreux travaux de recherche, en interne et en collaboration avec le monde académique, autour de nouvelles formes d’excipients permettant de répondre aux problématiques actuelles de formulation de l’industrie pharmaceutique.
Le troisième projet est celui de la diversification des matières premières servant au développement des produits destinés à l’industrie de la cosmétique. En effet, les contraintes réglementaires et les répercussions du changement climatique nous imposent de revoir notre méthodologie d’innovation et nos modes de fonctionnement. L’assurance d’un sourcing transparent de qualité devient incontournable et essentiel à la réussite du lancement d’un nouveau produit et à son acceptation par les consommateurs. Il nous faut donc sans cesse nous renouveler et remettre en question nos partis pris.

 

  • Quelle est votre stratégie d’innovation et de propriété industrielle ? 

 

S. M-G. : Notre politique d’innovation est basée sur deux piliers : d’une part, la recherche interne, menée depuis notre site de Saint Priest (métropole de Lyon) et depuis nos laboratoires d’applications en Inde, en Chine et aux Etats-Unis par des ingénieurs et docteurs en pharmacie, chimie ou biologie, d’autre part, la collaboration avec des centres de recherche publics ou privés à l’international. 
Cette stratégie nous permet de mener une grande variété de travaux simultanément, ce qui nourrit notre pipeline de nouveaux développements, et permet de répondre le plus rapidement possible aux besoins du marché.

Les domaines d’applications de nos produits concernent la cosmétique et la pharmacie mais les savoir-faire qui leur sont liés sont variés. Il s’agit de procédés de synthèse chimique, d’extraction végétale, d’analyse chimique ou encore de formulation de galéniques pharmaceutiques pour diverses voies d’administration et de formes cosmétiques variées. 
Notre stratégie d’innovation et les brevets que nous déposons englobent donc tous ces domaines d’expertise.
Pour la pharmacie, plusieurs années sont nécessaires pour développer un produit, l’installer chez un client et voir son développement assuré. Avoir une solide stratégie de propriété industrielle (PI) est donc essentiel si l’on veut être bien protégé. Nous déposons ainsi systématiquement, après une étude de liberté d’exploitation, des brevets pour tous nos nouveaux ingrédients et technologies, et dans tous les pays importants pour notre activité. 
La PI nous permet de nous positionner comme entreprise innovante et est valorisée à travers des communications en interne et en externe. En Asie, notamment en Chine, en Corée du Sud et au Japon, l’existence d’un brevet est un souhait des clients et une garantie de qualité et de pérennité du produit.

 

  • Que représente pour vous cette nomination aux Trophées INPI ?

 

S. M-G. : Etre nominés aux Trophées INPI est un honneur et une reconnaissance des efforts fournis par nos équipes de recherche depuis des années. Protéger nos innovations n’est plus un luxe, c’est une nécessité, et cela requiert une organisation et un processus de développement ad hoc que nous avons mis en place ces dernières années. Nous sommes heureux et fiers de récolter les fruits de ce travail d’équipe.

 

  • Vous avez bénéficié de plusieurs prestations proposées par l’INPI. Pouvez-vous nous en dire plus ? Et que vous ont-elles apporté ?  

 

S. M-G. : Nous avons participé au programme Master Class PI en 2021-2022. Ce programme d’accompagnement animés par des chargé(e)s d’affaires de l’INPI et des coachs experts en PI nous a permis de mettre en lumière les atouts que nous avons en termes d’expérience et de pratique de la PI, mais aussi les axes de progrès en ce qui concerne la structuration de la PI, la stratégie de brevetabilité et l’amélioration de nos outils. Plusieurs personnes de l’entreprise ont participé à ce programme : membre de la direction, chercheurs, juriste et documentaliste. Nous avons ainsi pu établir un plan de travail avec des objectifs, afin de nous renforcer à la fois en ressources et en compétences. De plus, cela fait plusieurs années que des salariés de l’entreprise des services de R&D et du marketing participent à des sessions de formation dispensées par l’INPI. Tous, selon leur parcours ou profil, n’ayant pas les mêmes connaissances ou expériences de la PI, peuvent ainsi apprendre de manière adaptée.

Chiffres clés *:
  • Date de création : 1880
  • Effectif : 365 collaborateurs
  • Chiffre d’affaires 2021 : 119,7M € dont 77% provient de l’export
  • Budget R&D : 6M € 
  • Budget PI 2021 : 171K €

 

Portefeuille de titres de propriété industrielle : 

  • Brevets : 18 familles 
  • Marques : 195 

 

* déclaratif entreprise