Le régime de micro-entrepreneur

Le régime de micro-entrepreneur permet aux entrepreneurs individuels de bénéficier d’un régime fiscal et social simplifié. L’activité de micro-entrepreneur peut s’exercer de façon régulière ou ponctuelle.

Définition du régime de micro-entrepreneur

Initialement nommé régime d’auto-entrepreneur, le régime de micro-entrepreneur est accessible à tous : demandeur d’emploi, salarié, étudiant, retraité… Il permet de tester une idée de création d’entreprise en limitant les risques ou de développer une activité complémentaire.

 

Avantages et inconvénients

Le régime de micro-entrepreneur possède de nombreux avantages :

  • les charges sociales correspondent à un pourcentage du chiffre d'affaires. Si le chiffre d'affaires est nul, il n'y a donc pas de charges à payer ;
  • l'entreprise ne facture pas la TVA, du moins tant que son chiffre d'affaires demeure inférieur aux seuils de franchise en base de TVA (85 500 € pour les activités d'achat/vente et 36 500 € pour les prestations de services) ;
  • les obligations comptables sont simplifiées, il n’est pas nécessaire de réaliser un bilan comptable annuel, la tenue d’un livre de recettes suffit.
     

Il impose, en contrepartie des limites quant au chiffre d’affaires :

  • 176 200 € pour les activités de commerce et de fourniture de logement ;
  • 72 600 € pour les activités de prestations de services ou les activités libérales.

 

Découvrez le " Focus sur le micro-entrepreneur "