L’INPI homologue l’indication géographique « bottes camarguaises »

28/06/2024
À compter du 28 juin 2024, les « bottes camarguaises » deviennent une indication géographique (IG). Elle consacre la fabrication artisanale des bottes qui allie durabilité et tradition.
© Association bottes camarguaises

L’INPI homologue l’indication géographique « bottes camarguaises » ce 28 juin, date de publication de l’avis au Journal officiel. Il s’agit de la dix-neuvième IG homologuée par l’INPI et de la quatrième du domaine de la mode.

L’indication géographique « bottes camarguaises » couvre toutes les opérations de fabrication des bottes (coupe des pièces, piquage, assemblage, montage et finitions). Elles doivent être réalisées dans l’aire géographique définie dans le cahier des charges soit 30 communes du Gard, 18 communes de l'Hérault et 10 communes des Bouches-du-Rhône.

C’est l’Association Bottes Camarguaises qui est l’organisme en charge de la défense et de la gestion de l’indication géographique éponyme.

Pour consulter le cahier des charges, rendez-vous dans la rubrique « Base indications géographiques » (voir lien ci-dessous).

Les bottes camarguaises sont les bottes et bottines portées depuis le début du XXe siècle par les éleveurs de chevaux et taureaux de la Camargue, appelés « les gardians ». La qualité du cuir - gras, épais et résistant à l’eau – et les semelles antidérapantes offrent une protection adaptée au climat camarguais et à l’usage des gardians. Chaque paire est intégralement façonnée à la main, notamment en utilisant la technique de montage dite du cousu                « Blake » (mixte) qui permet d’offrir une grande résistance et longévité aux bottes.

 

19 indications géographiques homologuées

Le siège de Liffol (décembre 2016), le granit de Bretagne (janvier 2017), la porcelaine de Limoges (décembre 2017), la pierre de Bourgogne (juin 2018), le grenat de Perpignan (novembre 2018), le tapis d’Aubusson (décembre 2018), la tapisserie d’Aubusson (décembre 2018), la charentaise de Charente-Périgord (mars 2019), les pierres marbrières de Rhône-Alpes (novembre 2019), l’absolue Pays de Grasse (novembre 2020), le linge basque (novembre 2020) la pierre d’Arudy (novembre 2020), les poteries d’Alsace Soufflenheim/Betschdorf (mars 2022), le couteau Laguiole (septembre 2022), les argiles du Velay (octobre 2023), la pierre du Midi (octobre 2023), la dentelle de Calais-Caudry (janvier 2024), la pierre de Vianne (juin 2024) et les bottes camarguaises (juin 2024).

Les bottes camarguaises
Les plus récentes
Nationales

La campagne d’été anti-contrefaçon de l’Unifab revient sur les plages et les marchés jusqu’à fin août !

11/07/2024
Delphine Sarfati-Sobreira, directrice générale de l’Union des fabricants (UNIFAB), Christian Taricco, adjoint en charge de la défense du commerce et de l’artisanat à la mairie de Cannes, Mikael Le Pimpec, directeur interrégional de la Direction générale des douanes et des droits indirects, Arnaud Browaëys, général et commandant de la Gendarmerie nationale pour la région PACA, et Eric Catapano, délégué régional PACA de l’INPI, ont lancé ce jeudi 11 juillet à Cannes, la campagne de sensibilisation auprès du grand public, sur les conséquences multiples et néfastes de la contrefaçon.