Innovation collaborative et propriété intellectuelle en Israël (2014)

 

Les atouts d’Israël en matière d’innovation et de recherche rendent ce pays attractif pour les investisseurs étrangers.

Ce dossier présente les principaux modes de valorisation des connaissances, notamment la création de start-up hébergées par des incubateurs et le fonctionnement des centres de transfert de technologie. Il dresse un inventaire des dispositifs mis en place par le gouvernement israélien pour soutenir et encadrer les partenariats de R&D et le transfert de connaissance (partenariats public-privé, collaborations nationales et internationales) et aborde la question du partage des droits de propriété intellectuelle dans les projets collaboratifs : la PI est prise en compte dans les contrats de collaboration, mais leur contenu détaillé reste secret et il existe peu de lignes directrices à ce sujet.
 
Israël dispose d’une organisation des systèmes de recherche et d’innovation favorable à la valorisation. En matière de valorisation des fruits de la recherche publique, chaque organisme israélien dispose de son propre centre de transfert des connaissances qui prend en charge les dépôts de demandes de brevet, la recherche de partenaires, les contrats de licence et le partage des revenus issus de la propriété intellectuelle. Cette notion est intégrée par les chercheurs notamment parce qu’une partie des fonds générés par la valorisation leur est reversée et une autre partie alimente le fonctionnement des laboratoires de recherche.