FERMENTALG : Nominé Trophées 2015

 

On est partis d’un bout de papier pour arriver à 68 personnes, une dizaine de laboratoires et jusqu’à la production !

Pierre Calleja, le PDG fondateur de FERMENTALG

A la fois biologiste et entrepreneur, passionné de vie marine, Pierre Calleja, le PDG fondateur de Fermentalg est un pionner de l’aquaculture. Dans les années 80, il travaille déjà sur les premières techniques de production des microalgues.

Il testera toutes les méthodes d’élevage avant de lancer sa propre technologie brevetée dite de « mixotrophie » qui lui permet de créer en 2009 Fermentalg, une société de biotechnologie industrielle. Il lui faudra encore 5 ans avant de lancer, enfin, sa production.

On verra les résultats dans cinquante ans

L’innovation technique que propose l’entreprise girondine s’appuie sur une vision innovante des microalgues elles-mêmes considérées comme mi-végétales et mi-animales. Pierre Calleja en parle d’ailleurs comme des « êtres » : « Elles sont mobiles, elles voient, elles pensent, elles se reproduisent, elles utilisent la photosynthèse… Oui, ce sont des êtres ! Elles sont même fondamentales dans la construction du vivant ». La « mixotrophie à dominante hétérotrophe » est une technologie de rupture qui consiste justement à produire industriellement des microalgues en utilisant aussi bien la lumière que le carbone.

Grâce à l’exploitation des propriétés uniques des microalgues, Fermentalg peut produire des molécules d’intérêt telles que des omégas 3, des colorants, des antioxydants ou encore des hydrocarbures destinées à être intégrées dans les produits de notre quotidien. On dénombre déjà de nombreux domaines d’application : la nutrition humaine, l’alimentation animale, la cosmétique, la chimie verte et l’énergie. Mais les possibilités sont probablement encore plus vastes : « Dire qu’on exploite aujourd’hui les microalgues de façon industrielle, c’est comme de dire qu’on a inventé l’agriculture et l’élevage réunis ! On verra les résultats dans 50 ans » s’enthousiasme le visionnaire créateur.

Après plus de cinq ans de R&D, de partenariats industriels, de levées de fonds et même une cotation en bourse en 2014, son projet prend enfin une dimension industrielle : Fermentalg lance cette année la construction de sa première Unité de Développement Industriel (U.D.I.) exploitant la technologie de dernière génération afin de conquérir les marchés dès 2016.

Porter l’innovation

« On est partis d’un bout de papier pour arriver aujourd’hui à 68 personnes et une dizaine de laboratoires. C’est un travail énorme. Tout ça pour développer ces molécules et aller jusqu’à la production ».

Avec plus d’une centaine de brevets, Fermentalg protège précieusement sa longueur d’avance. Pour le fondateur de la société basée à Libourne, ce sont la force et la volonté de porter jusqu’au bout l’innovation qui permettent de passer d’une (bonne) idée à la réalité.