Déposer sa marque à l'international

Imprimer

Un dépôt centralisé

Le système d’enregistrement international des marques, plus communément appelé « système de Madrid », présente l’avantage au propriétaire d’une marque en France de :

  • remettre un seul dossier ;
  • auprès d’un seul office ;
  • rédigé en une seule langue ;
  • et payer une redevance globale, au lieu d’une redevance dans chaque pays.

Attention : la marque internationale n’est pas un titre unitaire. C’est en fait une procédure unique qui permet de donner naissance à une série de marques nationales qui n’auront pas nécessairement les mêmes effets d’un pays à l’autre. Il est ainsi possible que votre protection soit refusée pour certains pays et acceptée dans d’autres.

A savoir : le système de Madrid est un système de protection régi par deux traités internationaux : l’Arrangement de Madrid et le Protocole de Madrid. Il s’agit de traités indépendants mais complémentaires : les États membres de l’Arrangement ne sont pas forcément membres du Protocole, même si certains ont ratifié les deux, comme la France.

Ces deux traités ont des exigences de procédure différentes qui vous seront signalées dès que le cas se présentera.

Haut de la page

Qui peut déposer ?

Que vous soyez un particulier ou que vous représentiez une personne morale (entreprise, association…), vous pouvez déposer vous-même votre marque internationale ou faire appel à un mandataire professionnel pour vous aider dans vos démarches (conseils en propriété industrielle ou avocats).
Cependant, vous devez remplir certaines conditions selon les pays où vous souhaitez étendre votre marque et selon le traité applicable à votre demande.

Si l’Arrangement de Madrid s’appliqueSi le Protocole de Madrid s’applique
  • Vous êtes une entreprise : vous devez alors avoir un établissement industriel ou commercial effectif et sérieux sur le territoire français.
  • Vous êtes un particulier : vous devez alors résider en France.

À défaut, si vous n’avez ni établissement, ni résidence en France, vous devez être de nationalité française.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise,

vous avez le choix entre l’un des critères suivants :

  • avoir un établissement industriel ou commercial effectif et sérieux en France,
  • ou résider en France,
  • ou être de nationalité française.
Exemple : un particulier de nationalité britannique qui détient une marque française ne pourra pas déposer une marque internationale s’il n’a pas de domicile en France.

Haut de la page

Dans quelle langue déposer ?

Que les pays que vous avez choisis soient membres de l’Arrangement ou du Protocole de Madrid, votre marque internationale doit être déposée en français à l’INPI.

 

Haut de la page

Quand déposer ?

Une marque internationale peut être déposée à l’INPI à tout moment.

Toutefois, vous avez la possibilité, pendant un délai de 6 mois à compter de la date de votre dépôt français, d’étendre votre protection à l’international, tout en bénéficiant de la date de votre dépôt de marque en France. C’est ce que l’on appelle le droit de priorité. Les dépôts réalisés dans cet intervalle par d’autres personnes, et dans les pays que vous avez choisis, ne pourront vous être opposés.
Si le délai du droit de priorité a expiré, votre protection débutera à partir de la date de dépôt de votre marque internationale et non de votre marque française.

Haut de la page

Où déposer ?

Une fois votre dossier de dépôt de marque rempli, vous pouvez :

  • soit le remettre en vous déplaçant à l'INPI près de chez vous;
  • soit l’envoyer par courrier à l’adresse suivante :
    INPI - Direction des registres et des titres
    Service des marques internationales
    97, boulevard Carnot
    CS 10028
    59040 Lille Cedex

Haut de la page

Les 16 étapes clés du dépôt

La marque nationale de base

Avant toute démarche préalable

1- Vous avez déposé ou vous avez obtenu l’enregistrement d’une marque française.

L’Arrangement de Madrid exige que votre marque française soit enregistrée préalablement à tout dépôt de marque internationale ; avec le Protocole, un simple dépôt de marque nationale suffit.

Pour bénéficier pleinement du droit de priorité, vous devez dans les 6 mois :

  • avoir déposé votre marque française (Protocole) ou être propriétaire d’une marque française (Arrangement) dont l’enregistrement a été publié ;
  • avoir déposé votre dossier de marque internationale.
Avant toute démarche préalable

2- Vous choisissez les pays dans lesquels vous souhaitez exporter vos produits et/ou services.

Si vous avez déjà obtenu l’enregistrement de votre marque nationale en France, vous pouvez désigner tous les pays membres (www.ompi.org) du système de Madrid, c’est-à-dire :

  • les pays membres à la fois du Protocole et de l’Arrangement,
  • et/ou les pays membres de l’Arrangement uniquement,
  • et/ou les pays membres du Protocole uniquement.

Si votre marque est simplement déposée à l’INPI, vous ne pouvez choisir que des pays membres du Protocole, qu'ils soient liés ou non à l'Arrangement.
Avant toute démarche préalable

3- Vous vérifiez que votre marque est disponible et valable dans chacun de ces pays.

Les recherches sur les marques déjà existantes doivent être réalisées dans chaque pays où vous souhaitez étendre votre protection.
Avant toute démarche préalable

4- Vous remplissez le formulaire de dépôt de marque internationale correspondant à votre choix de pays et au traité applicable.
Le formulaire de dépôt de marque internationale doit notamment comprendre :

  • vos noms, adresse complète et nationalité ;
  • les date, numéro national du dépôt ou de l’enregistrement de la marque française ;
  • la liste des produits et/ou services  que vous vous voulez protéger. Cette liste doit être la même que celle de votre marque française. Vous pouvez éventuellement la réduire, mais pas l’augmenter ;
  • la liste des pays que vous avez choisis ;
  • la reproduction très nette de votre marque. Cette reproduction doit être identique à celle qui figure dans votre dépôt de marque française. Elle ne doit pas dépasser 8 cm en longueur et en largeur.

La demande d’extension internationale

Avant le dépôt de dossier à l’INPI

5- Vous payez les redevances de dépôt dues à l’OMPI.

Ce paiement comprend :

  • une redevance de base : versée pour 10 ans, cette redevance s’élève à 653 francs suisses si votre marque est en noir et blanc. Si votre marque est en couleurs, elle s’élève à 903 francs suisses ;
  • une redevance de désignation des pays : elle est d’un montant forfaitaire de 100 francs suisses par pays désigné dans le cadre de l’Arrangement ou dans le cadre d'une désignation Arrangement et Protocole. En revanche, son montant est variable si les pays que vous avez choisis sont exclusivement membres du Protocole de Madrid et s’ils ont opté pour le système de la redevance individuelle ;
  • éventuellement, une redevance supplémentaire si votre demande de marque internationale porte sur plus de 3 classes de produits et/ou services.

Attention : le montant des redevances est susceptible de varier en fonction du taux de change. Il est préférable de se renseigner préalablement sur leur montant en consultant la liste des redevances sur le site de l’OMPI.
Un calculateur de redevances est également disponible pour connaître le coût de votre dépôt de marque internationale.

Votre paiement peut être effectué :
  • par virement sur un compte client ouvert auprès de l'OMPI,
  • par virement sur le compte OMPI au Crédit Suisse à Genève.

Il doit être accompagné de l’indication de votre nom, de votre adresse, de l’identification de la marque française servant de base à l’extension et de l’objet du paiement, c’est-à-dire “Dépôt d’une demande de marque internationale”. Les références bancaires de l’OMPI sont indiquées en dernière page des formulaires de dépôt.

1 semaine environ après la réception de votre paiement à l’OMPI6- L’OMPI vous adresse un justificatif de paiement.
Dès que vous avez le justificatif de l’OMPI

7- Vous déposez votre dossier à l’INPI et payez les redevances dues à l’INPI.

Votre dossier doit contenir plusieurs éléments :

  • le formulaire de dépôt dactylographié, en 2 exemplaires, dont un signé ;
  • une copie du certificat d’enregistrement de votre marque française ou de son avis de publication, que vous avez reçus de l’INPI ;
  • le règlement de la redevance à l’INPI de 60 € ;
  • le justificatif de versement des redevances à l’OMPI ou au moins la preuve d’un paiement comme, par exemple, la copie de l’ordre de virement.

Votre dossier contient éventuellement :

  • un pouvoir si vous êtes représenté par un mandataire (sauf pour les conseils en propriété industrielle et les avocats) ;
  • une déclaration d’intention d’usage de votre marque internationale si vous désignez les États-Unis (formulaire OMPI MM18).

Une lettre d’accompagnement listant les pièces annexées à votre dépôt doit être jointe. Une fois votre dossier complet, vous pouvez le remettre directement à l’INPI ou l’envoyer (voir la rubrique Où déposer ?).

Dans les jours qui suivent la réception de votre paiement à l’INPI8- L’INPI vous adresse un justificatif de paiement.

1 semaine à 15 jours après le dépôt,

pour un dépôt ne présentant aucune irrégularité

9- L’INPI examine votre demande et émet d’éventuelles objections.

L’INPI vérifie :

  • le statut de la marque française, c’est-à-dire déposée ou enregistrée ;
  • que votre marque internationale est identique à votre marque française ;
  • que toutes les indications, telles que la description de la marque, les couleurs, sont identiques à celles qui figurent dans le dossier de votre marque française ;
  • que les produits et/ou les services indiqués dans votre dépôt de marque internationale sont identiques à ceux couverts par votre marque française ;
  • la date à laquelle l’INPI a reçu votre dépôt de marque internationale, pour faire valoir éventuellement votre droit de priorité.

L’INPI vérifie également qu’il est bien habilité à recevoir votre dépôt de marque internationale en fonction des informations que vous avez fournies sur le formulaire (votre adresse est située en France ou vous êtes de nationalité française).

Attention : l’INPI ne vérifie pas la disponibilité de votre marque.

Dans les meilleurs délais

10- Vous répondez aux éventuelles objections de l’INPI.

Si votre dossier ne comporte aucune irrégularité, la date d’enregistrement sera celle de la réception à l’INPI.

Si votre dossier comporte une irrégularité, l’INPI vous avertit par courrier. Vous devez régulariser les erreurs qui vous sont signalées dans les plus brefs délais.

Répondez le plus rapidement possible, car la date d’enregistrement de votre marque internationale sera celle de votre régularisation.

2 mois au maximum après votre dépôt11- L’INPI transmet votre dépôt de marque internationale à l’OMPI.
Dans les meilleurs délais

12- L’OMPI examine votre dossier sur la forme et émet d’éventuelles objections.

L’OMPI examine votre demande et vérifie le classement des produits et/ou services ainsi que le paiement des redevances de dépôt.

L’OMPI vous avertit par courrier si votre dossier comporte une irrégularité et envoie une copie de ce courrier à l’INPI.
Dans un délai de 3 mois après la réception du courrier de l’OMPI

13- Répondez aux éventuelles objections de l’OMPI pour régulariser les éventuelles erreurs auprès de l’INPI, qui transmet à l’OMPI.

Dans les meilleurs délais

14- L’OMPI enregistre votre marque et vous adresse un certificat d’enregistrement.

Si votre demande est recevable, l’OMPI enregistre votre marque, lui attribue un numéro international d’enregistrement, l’inscrit au Registre international et la publie dans la Gazette de l’OMPI.

Attention : contrairement à la marque française, votre marque internationale est déclarée “enregistrée” avant même que les offices des pays que vous avez désignés n’examinent votre demande de marque internationale.

L’enregistrement

Dans les délais fixés dans le courrier de l’INPI15- L’OMPI envoie l’enregistrement de votre marque internationale à l’office de chaque État désigné dans votre dépôt pour examen.
Au minimum 5 mois après votre dépôt

16- Votre dossier est examiné par chaque office selon sa législation.

Tout se passe comme si vous aviez fait votre dépôt directement auprès de chacun des offices des pays désignés dans votre dépôt. Ces derniers examinent votre marque internationale selon leur législation.

Si votre marque est acceptée, votre protection prendra effet dans ces États.

Mais votre marque internationale peut aussi faire l’objet d’une opposition dans les pays où cette procédure existe ou être rejetée, si elle ne répond pas aux critères de validité en vigueur dans l’État désigné.

Vous êtes ensuite informé du refus par l’OMPI qui vous communique les raisons de ce refus et les publie au Registre

international.

Dès lors, il vous appartient d’utiliser toutes les voies de recours dont vous disposez dans le pays qui refuserait l’enregistrement de votre marque. Vous pouvez faire appel à un mandataire professionnel pour vous aider à défendre vos droits ou faire valoir vos arguments (conseils en propriété industrielle ou avocats).

La décision finale est publiée au Registre international.

Haut de la page