Nationales

Sciences & Vie Junior et l’INPI récompensent trois jeunes inventeurs prometteurs

14 / 02 / 2018
Depuis plus de 25 ans, le magazine Sciences & Vie Junior, en partenariat avec l’INPI, organise le concours « Innovez » qui met à l’honneur chaque année 12 jeunes inventeurs. Agés entre 13 et 18 ans, ces Géo Trouvetou en herbe étaient tous réunis au Palais de la Découverte pour faire découvrir leur invention, construite si possible à partir de matériel de récupération, et sélectionnées selon « l’utilité, l’originalité et le caractère astucieux » de leur idée.
 
Crédit image INPI

Chaque mois, le mensuel Sciences & Vie Junior sélectionne la meilleure invention, avec l’aide d’un jury composé de Romain Raffegeau, journaliste au magazine et Elisabeth Thivend, ingénieur, examinateur brevet à l’INPI. Cette année, c’est Thibault Devienne, essonnien de 18 ans qui a remporté la première place de la 27è édition grâce à l’Escalib, un système bloquant immédiatement le grimpeur en retenant la corde qui ne peut glisser que dans un sens, une astuce directement inspirée des taquets coinceurs utilisés sur les bateaux à voile.

Le deuxième lauréat, Félix Balmonet (01), 16 ans, a été récompensé pour le Chameleon One, une imprimante 3D qui s’agrandit en même temps qu’elle fabrique un objet grâce à une vis télescopique. Cette dernière permet d’imprimer des objets jusqu’à 30 cm de hauteur alors que la hauteur initiale n’est que de 13 cm. « A un certain stade de développement de mon projet, j’ai compris qu’il était essentiel de déposer un brevet pour protéger mon invention. Je n’avais pas envie que l’on reprenne mon idée, l’INPI m’a apporté des éclaircissements sur la rédaction d’un brevet » déclare Félix. Enfin, Jordi Roubichou (34), 3è primé, âgé de 18 ans, a inventé un système automatique de freinage d’un vélo face à un obstacle. Le Lookaround est muni de capteur sur le guidon commandé par une carte électronique. « Je ne compte pas m’arrêter là puisqu’il j’ai fait une demande de dépôt de brevet pour protéger mon invention. J’ai été guidé et accompagné par l’INPI sur les aspects techniques et spécifiques du brevet » explique-t-il.
 

Les jeunes inventeurs protègent de plus en plus leurs idées

Au-delà de la sélection des inventions, l’INPI donne des informations sur ce qui est brevetable ou non et indique la procédure à suivre pour ces jeunes inventeurs. La façon d’examiner les inventions du concours Sciences & Vie Junior est très semblable de celle utilisée par les examinateurs des demandes de brevet des entreprises. « Parfois ils montrent leur projet en public un peu trop tôt, au risque de se le faire voler. Cette année, cette sensibilisation à la protection industrielle a encore plus porté ses fruits. Les gagnants 2017 ont tous pensé à leur propriété industrielle et leurs inventions ont fait l’objet de trois dépôts de brevets, une e-soleau et un certificat d’utilité. » précise Elisabeth Thivend.

Crédit image INPI

E-soleau

Le service de dépôt en ligne e-Soleau permet d’établir la preuve de l’existence de votre création à une date donnée.
e-Soleau est une nouvelle démarche rapide, clé en main, vous permettant de bénéficier d’un archivage sécurisé et certifié AFNOR (norme NF Z 42-013 marque NF 461). Première étape vers la protection de vos créations, elle pourra constituer un préalable au dépôt d’une demande de titre de propriété industrielle auprès de l’INPI.

En savoir plus sur e-Soleau