Rhône-Alpes

Vidéo French Tech - BIOMAE témoigne : « Accélérez avec la propriété intellectuelle et la normalisation »

08 / 02 / 2021
Laurent Viviani, dirigeant de Biomae, entreprise spécialisée dans la biosurveillance chimique et écotoxique de l’eau, témoigne sur l’accompagnement proposé par l’INPI et l’AFNOR lors de son parcours entrepreneurial. La société revient notamment sur le Pass PI Brevet : une aide opérationnelle et financière de l’INPI. Découvrez la vidéo enregistrée dans le cadre d’une masterclass French Tech à Station F.
 

Créée en 2014, Biomae élève des gammares, des petites crevettes d'eau douce qui contribuent à la biosurveillance des milieux aquatiques en diagnostiquant les effets des micropolluants contenus dans les cours d’eau. La méthode consiste à immerger les crevettes dans un environnement aquatique durant 7 à 21 jours puis à comparer leur croissance et leur fécondité par rapport à des valeurs seuils, calculées dans un environnement sain. La recherche peut aussi s’orienter vers le calcul de micropolluants (seuils de toxicité et de pollution) contenus directement dans les crevettes.
Biomae a déposé un premier brevet en 2014 puis un nouveau nommé « Méthode d’élaboration d’une classification pour hiérarchiser un niveau de pollution d’un milieu aquatique à partir d’une population de gammares » en 2019.

Biomae a bénéficié du Pass Info Brevet en 2017 et du Pass Contrat en 2018 : des soutiens rapides grâce à des prestations opérationnelles financées à hauteur de 50 % par l’INPI. Au total, le dispositif permet de financer jusqu’à trois prestations - soit trois Pass PI distincts - dans la vie d’une entreprise. Le montant maximum cumulé par entreprise étant fixé à 10 000 €, permettant d’obtenir un financement global INPI de 5 000 €.

La société a été mise en relation avec l’INPI dès 2013 et a alors bénéficié d’un Prédiagnostic PI pour mettre en place un plan d’actions PI : déposer son nom avant sa création et protéger les aspects non brevetables de son procédé technique.

En 2017, l’INPI a ensuite orienté Biomae vers un conseil en PI afin de l’aider à analyser la brevetabilité de son procédé de méthode de détection du niveau de pollution : était-il bien nouveau, inventif et susceptible d’application pour un dépôt de brevet ? Cette étude de brevetabilité a été co-financée par l’INPI dans le cadre d’un Pass PI.

En 2018, Biomae a sollicité un Avocat spécialisé en PI pour un accompagnement dans la négociation de contrat de licence de brevet. Cet accompagnement contractuel a également été co-financé par l’INPI dans le cadre d’un second Pass PI.

Les masterclass et les workshops French Tech témoignent de la collaboration entre start-up et acteurs publics sur des thématiques variées et permettent des échanges constructifs et des conseils pratiques.

Lors de la masterclass « Accélérez avec la Propriété Intellectuelle et la Normalisation », l’INPI et l’AFNOR sont revenus en détail sur les enjeux de la propriété intellectuelle et la normalisation :

  • Comment garantir le monopole d’exploitation de mon projet ? Et sur quelle période ?
  • Comment lutter contre les contrefacteurs et les pratiques déloyales ?
  • Qu’est-ce que la loi PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) apporte comme nouveautés aux procédures qui me concernent ?
  • Quelle est la plus-value concrète d’un processus de normalisation volontaire auprès de ma cible ?
  • Dans quelle mesure et par quels moyens appliquer le cadre de recommandations proposé par la normalisation volontaire ?
  • À qui s’adresser pour étudier l’impact de ce type de démarche sur mon projet ?
  • + Zoom sur le secteur de l’environnement : retour d’expérience de Laurent Viviani CEO de la startup BIOMAE, qui a bénéficié de l’accompagnement de l’INPI et de l’AFNOR.
Sur Twitter
Sur Facebook