Nouvelle Aquitaine

L’INPI homologue sa troisième indication géographique « porcelaine de Limoges »

07 / 12 / 2017
Romain Soubeyran, directeur général de l’INPI, a remis le diplôme de l’indication géographique « porcelaine de Limoges », ce 7 décembre 2017, à l’association pour l’indication géographique Porcelaine de Limoges dans les locaux de la préfecture de la Haute-Vienne. Après le « siège de Liffol » en décembre 2016 et le « granit de Bretagne » en janvier 2017, c’est au tour de la « porcelaine de Limoges » d’être homologuée.
 
Crédit Image INPI : de gauche à droite, Romain Soubeyran, Alain Mouly, président de l'ODG, Emile Roger Lombertie, maire de Limoges et Raphaël Le Méhauté, préfet de la Haute-vienne

Attendue depuis longtemps, la mise en place de l’Indication Géographique « porcelaine de Limoges » rassemble la profession au sein de « l’association pour l’Indication Géographie porcelaine de Limoges » forte de 27 membres opérateurs qui représentent environ 900 emplois soit presque 90 % des acteurs de la filière soutenus par des membres associés.

L’Indication Géographique garantit que seuls les produits en porcelaine entièrement manufacturés, c’est-à-dire fabriqués et décorés à Limoges  ou dans le département de la Haute Vienne peuvent bénéficier de l’indication géographique « porcelaine de Limoges ».

Cette démarche répond à plusieurs attentes fortes :

  • Protéger juridiquement et par un dispositif spécifique la dénomination « porcelaine de Limoges »
  • Pérenniser la fabrication de la Porcelaine de Limoges à Limoges et dans le département de la Haute-Vienne afin de préserver les manufactures locales, les savoir-faire, les compétences et les emplois.
  • Valoriser la production française sur notre territoire, notre industrie et ses savoir-faire comme de réels atouts commerciaux.
     

L’enjeu est aussi d’inverser la tendance en répondant aux attentes des consommateurs et des clients en leur garantissant l’authenticité des produits afin qu’ils fassent un choix responsable.

Crédit image INPI

Une Porcelaine prestigieuse de renommée universelle

La singularité de la Porcelaine de Limoges tient à la conjonction de plusieurs facteurs : sa finesse, sa dureté, sa translucidité, la qualité artistique, la spécificité de ses décors raffinés, fruit d’une création continue vieille de deux siècles et demi. Au fur et à mesure des années, la production s’est essentiellement orientée vers les arts de la table. L’ensemble des détenteurs de ce savoir-faire ainsi que les acteurs de la filière, composent à Limoges une communauté enracinée dans une longue tradition unie par le devoir de transmission continue au fil des générations. La « porcelaine de Limoges » respecte un cahier des charges très précis (fabrication du blanc, coulage, calibrage, estampage, pressage, finition, cuisson, émaillage, etc.) qui participe à sa notoriété à travers le monde.

Etapes clés - Porcelaine de Limoges
  • Musée national Adrien Dubouché à Limoges : vue de la salle consacrée à la porcelaine de Limoges (vitrines conques et signalétique en porcelaine). © RMN-Grand Palais (Limoges, Cité de la céramique) / René-Gabriel Ojéda
  • Ebarbage - © Adfields
  • Contrôle qualité - © Association pour l'IG Porcelaine de Limoges
  • Démoulage - © Association pour l'IG Porcelaine de Limoges
  • Gravure a l'atelier de modelage - © Association pour l'IG Porcelaine de Limoges
  • Finitions face à la lumière avant émaillage et seconde cuisson - © Adfields
  • Four - © Association pour l'IG Porcelaine de Limoges
  • Vase “ Vague ”, porcelaine dure et décor de grand feu, Manufacture Gérard, Dufraisseix et Morel, GDM (1881-1900), Limoges, fin du XIXe siècle - © RMN-Grand Palais (Limoges, Cité de la céramique) / Hervé Lewandowski