Nationales

INPI – UNIFAB : lancement de la campagne estivale anti-contrefaçon

16 / 07 / 2019
« Les meilleurs plans n’en sont pas forcément... », tel est le thème 2019 autour duquel se sont rassemblés les principaux partenaires privés et publics lors du lancement de la campagne estivale organisée par l’Union des fabricants (UNIFAB) le 15 juillet 2019.
 

Christian Peugeot, président de l’Unifab, Pascal Faure, directeur général de l’INPI, David Lisnard, maire de Cannes, Bernard Brochand, député des Alpes Maritimes et ancien président du Comité national anti-contrefaçon , Rodolphe Gintz, directeur général de la Douane française ont eu le plaisir de donner le coup d’envoi de cette vaste campagne, en présence de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics.

Cette année, la campagne se déploie jusqu’au 17 août sur les plages et les marchés de nombreuses villes telles que Nice, Saint-Tropez, Cannes, Antibes, Biarritz, Saint-Jean-de-Luz avec au programme une distribution de tracts, cartes postales et goodies afin de sensibiliser les consommateurs aux dangers de la contrefaçon.

Lors du lancement de la campagne, Pascal Faure aux côtés de Gérald Darmanin, Ministre de l’Action et des Comptes publics, a souligné que la lutte contre la contrefaçon est une nécessité et une priorité pour l’INPI. Le seul moyen qu’ont les entreprises de se défendre face à des contrefacteurs est de disposer de droits de propriété industrielle : brevets, marques, dessins et modèles.

Dans son discours, le directeur général de l’INPI a également réaffirmé que « le renforcement des titres de PI par la loi PACTE va considérablement améliorer la lutte contre la contrefaçon. »

La contrefaçon est un fléau qui ne pourra disparaître qu’en conjuguant l’ensemble des leviers et outils à la disposition des acteurs et partenaires.

Comme à chaque campagne estivale, une destruction de produits contrefaisants a été organisée.

Quelques chiffres

La contrefaçon aurait détruit 200 000 emplois en Europe, dont 38 000 en France, selon une étude KPMG pour l’Unifab.

En 2018, 5,4 millions de faux articles ont été saisis par la Douane française, dont 30 % résultaient d’achats en ligne.

Crédit image INPI / Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, Christian Peugeot, président de l’Unifab et Pascal Faure, directeur général de l’INPI