L'INPI à Viva Technology 2019 : retour en images

04 / 06 / 2019
L’INPI, la Maison des Innovateurs était de nouveau partenaire de Viva Technology 2019, pour sa quatrième édition.
Ce rendez-vous incontournable de l’innovation pour les start-up, grands groupes et investisseurs du monde entier, s’est déroulé du 16 au 18 mai, à Paris rassemblant près de 124 000 visiteurs.
 

Avec une présence sur les deux halls du salon, l’INPI a répondu à toutes les questions autour de la propriété industrielle en accueillant plus de 1 300 visiteurs mais également en allant à la rencontre des startupeurs afin de présenter son programme start-up.   

Sur l’espace Scale-up lounge, aux côtés de ses partenaires Business France, French Tech Central et la CCI, l’INPI a proposé plusieurs ateliers – conférences sur la cartographie des brevets dans les domaines des énergies renouvelables et du véhicule autonome, ainsi que sur les stratégies PI à développer à l’international.

La protection de la propriété intellectuelle est essentielle pour une entreprise qui se lance à l’export. Une innovation ou un savoir-faire mal protégés peuvent aboutir à un échec commercial hors de nos frontières.

Implantés dans 9 zones stratégiques dans le monde, les experts de l’Institut informent et accompagnent les start-up dans la mise en place de leur stratégie de propriété industrielle.

L’INPI a aussi accueilli 4 start-up françaises aux technologies innovantes venues présenter leurs innovations afin de témoigner du rôle clé de la propriété intellectuelle dans leur stratégie et dans leur développement.

Découvrez le portrait de Tassiopée, Actronika, PK Vitality et Learn&Go sur notre site.  

Découvrez les plus belles images du salon !
  • Le président Emmanuel Macron aux côtés du directeur général de l'INPI, Pascal Faure et Antoine Hubert, CEO d'Ynsect, nominé trophées INPI catégorie Brevet en 2017
  • 124 000 visiteurs ont arpenté les allées de Viva Tech cette année : une affluence record (+24 % en un an) !
  • Virginie Afonso, chargée d'affaires INPI et Gilles Meyer, CEO Actronika ont animé l'atelier "Start-up : se développer à l'export grâce à la propriété intellectuelle" dans le Scale up Lounge
  • La start-up Learn&Go, a présenté son application dédiée à l'apprentissage de l'écriture manuscrite chez les 3-7 ans
  • Tassiopée, finaliste des Trophées INPI 2018 (catégorie Marque) a ravi les visiteurs sur notre stand avec sa tasse à croquer !
  • Luc Pierart, dirigeant de PKVitality, a fait découvrir aux visiteurs son système d'alertes intelligentes pour prévenir les épisodes d'hyper et d'hypoglycémie
  • Domitille Guesdon-Vennerie (RH INPI) a animé l'atelier : "l'INPI recrute : découvrez le métier d'ingénieur en PI"
  • Nos chargés d'affaires ont reçu de nombreux visiteurs ! Ils ont répondu à toutes leurs questions autour de la propriété industrielle et ont présenté le nouveau programme start-up

L’INPI collabore au chatbot Noa « Nous Orienter dans l’Administration », présenté par la French Tech à Viva Technology

Noa est un projet né à l’initiative de la préfecture de la région d’Ile-de-France, dont le laboratoire innovation est installé au cœur de French Tech central à Station F.

Le chatbot Noa « Nous Orienter dans l’Administration » est un service public accessible en ligne pour orienter les start-up dans leurs démarches administratives ; Véritable innovation dans le secteur administratif, cet outil de communication facilite les échanges entre les start-up et les administrations publiques grâce à un conseiller virtuel capable de simuler une conversation.

Ce chatbot permet un accès rapide et simple à un interlocuteur compétent, capable de donner des informations relatives aux démarches administratives 24h/24 et dans deux langues (français et anglais).

Les démarches couvertes par Noa sont larges, puisqu’il est capable de répondre aux questions relatives à la création d’entreprise sur différents aspects comme le recrutement, la fiscalité, la propriété industrielle, l’import/export, les obligations sociales… Noa peut, par exemple, aider une jeune start-up à se protéger en déposant sa marque !

Son champ d’action et de compétence s’élargira progressivement à de nouvelles démarches comme le développement de l’activité ou l’internationalisation. Ce projet évolutif s’adapte aux besoins des start-up en continu puisque les utilisateurs auront la possibilité de faire des retours sur l'outil.

Sur Twitter
Sur Facebook