Le granit de Bretagne : la deuxième indication géographique de l'INPI

Après le « Siège de Liffol » en décembre, c’est au tour du « Granit de Bretagne » de se voir homologué « indication géographique », à compter du 20 janvier 2017, date de publication de la décision au Bulletin officiel de la propriété industrielle. Le granit est la roche emblématique de Bretagne par excellence ; il a forgé son patrimoine bâti, et fait sa renommée touristique. Il inspire encore aujourd'hui tailleurs et sculpteurs. Défiant le temps et les éléments, le granit est la pierre de son histoire et de sa mémoire collective. Pour autant, il s'inscrit résolument dans l'avenir.
 
Granit de Bretagne : étapes clés et réalisations L'histoire du granit commence en carrière. Deux techniques d'extraction (par explosif ou au câble diamanté) peuvent être utilisées de manière complémentaires en fonction de la conformation de la masse. Ensuite, vient l'étape du débitage - équarrissage pour obtenir des blocs aux dimensions compatibles avec les moyens de manutention; les opérations de façonnage peuvent alors commencer. Le granitier utilise plusieurs techniques comme celle du sciage au disque diamanté ci-dessous, un procédé en vigueur pour la fabrication de tranches d'épaisseur souvent supérieures à 4 cm. Le débitage-formatage des tranches permet ensuite de réaliser de plus petits morceaux jusqu'à l'obtention du format désiré. D'autres étapes clés viennent compléter le processus de fabrication intégrant des traitements de surface et de finitions. L'étape du polissage se fait manuellement car certains travaux exigent habileté et minutie du polisseur. Enfin, taille, gravure, brossage, ornement et sculpture sont autant de savoir-faire transmis de génération en génération qui participent au rayonnement de la Bretagne.
  • Carrière BGP à Perros Guirec - Extraction de granit rose
  • Carrière SO.CA.L à Lanhélin - Extraction de granit bleu
  • Sciage au disque diamanté
  • Débitage/formatage des tranches
  • Polissage manuel
  • Taille de granit
  • Dallage en Lanhélin à Lorient
  • Granit de Lanhélin au sol et sur les parois du parvis de la gare d'Amiens
  • Alignement - Aurélie Nemours
  • Banque de Chine à Hong Kong - granit issu de la carrière SO.CA.L
  • Esplanade - Hôtel de Rennes Métropole

L’INDICATION GÉOGRAPHIQUE EN PRATIQUE

Une indication géographique est composée d’un nom de produit, associé à celui d’une zone géographique. Ses caractéristiques sont spécifiées dans un cahier des charges examiné par l’INPI. Seul un groupement d’artisans et d’entreprises a la possibilité de déposer une demande d’homologation pour une indication géographique. L’homologation est délivrée à l’issue d’une instruction conduite par l’INPI, qui comprend une phase d'enquête publique.

Les 22 entreprises – artisans et PME – adhérentes de l’association Indication Géographique Granit de Bretagne pourront désormais apposer sur leurs produits le très attendu logo « Indication Géographique » et espèrent accueillir de nouveaux membres à l’avenir.
Les produits commercialisés devront comporter tout ou en partie des informations suivantes par voie d'étiquettage et/ou par voie documentaire :
- Mention "IG Granit de Bretagne" ou "Indication Géographique Granit de Bretagne"
- Le logo de l'IG Granit de Bretagne
- Le logo national des IG PIA tel que défini par voie réglementaire
- Le numéro d'habilitation de la carrière/de l'unité de façonnage
- Le nom et l'adresse de l'ODG
- Le nom de l'organisme de certification et/ou son logo
 

Découvrez les étapes clés du dépôts de l'Indication Géographique

Découvrez notre rubrique Faire vivre votre Indication Géographique