Internationales

Le chercheur français Jérôme Galon remporte le prix de l’inventeur européen 2019 remis par l’OEB pour son invention qui révolutionne le diagnostic du cancer

20 / 06 / 2019
L'Office européen des brevets (OEB) a dévoilé les lauréats du Prix de l’inventeur européen 2019 lors de la cérémonie qui s’est déroulée à Vienne le 20 juin 2019. Un Prix a été décerné dans chacune des cinq catégories : Industrie, Recherche, pays non membres de l'OEB, Petites et moyennes entreprises (PME) et Œuvre d'une vie. Dans la catégorie « Recherche », c’est le Français Jérôme Galon qui obtient le prix de l’inventeur pour l'Immunoscore® : un test plus fiable pour le cancer.
 
Crédit image OEB

- Allemagne, Autriche, Espagne, États-Unis, France, Israël, Italie, Japon, Norvège, Pays-Bas, Pologne et Royaume-Uni. Le jury les a sélectionnés parmi des centaines d’inventeurs et d’équipes qui ont été proposés par le public, les offices nationaux de brevets en Europe et le personnel de l’OEB.

Les finalistes et les lauréats ont été sélectionnés par un jury international indépendant. En amont de la cérémonie, les internautes pouvaient également participer et voter sur le site web de l'OEB pour leur inventeur préféré parmi les 15 finalistes. 

Les inventions de cette 14è édition couvraient divers domaines tels que les emballages eco-friendly, les batteries rechargeables, la génétique, les technologies agricoles, le codage vidéo, le dépistage du cancer, la microscopie électronique, les systèmes avancés d’aide à la conduite ou encore le recyclage du plastique.

Le Président de l'OEB, António Campinos, a déclaré « La diversité et l'impact de leurs innovations sont tout aussi positifs pour l'économie européenne. Dans l'Union européenne, les secteurs les plus actifs en termes de brevets, de marques et de design emploient environ 60 millions de personnes et représentent plus de 90 % du commerce extérieur. Le système de brevet européen ne profite pas uniquement aux inventeurs comme nos finalistes, il est également bénéfique à l'ensemble de la société ».

Les nominés de la catégorie Recherche

  • Jérôme Galon (France) : L'Immunoscore®, un test plus fiable pour le cancer
  • Matthias Mann (Allemagne) : Analyser les protéines pour diagnostiquer les maladies
  • Patrizia Paterlini-Bréchot (Italie) : ISET®, filtrer le sang pour dépister le cancer

Cette année la France était représentée par Jérôme Galon dans la catégorie Recherche. Spécialiste en immunologie, il a mis au point l'Immunoscore®, un test permettant d’améliorer les risques de récidives de nombreux de cancers.

Jérôme Galon, directeur de recherche à l’Inserm a été distingué dans la catégorie Recherche pour l’Immunoscore®. Cet outil utilise les images numériques des échantillons de la tumeur et un logiciel avancé pour mesurer le nombre de cellules immunitaires positives se trouvant sur les sites tumoraux. Ses résultats peuvent aider les médecins en améliorant la précision du pronostic du cancer. Le but est de profiter de la meilleure thérapie possible en réactivant le système immunitaire du patient.

Des chercheurs indépendants ont remarqué que l'outil fournissait le pronostic le plus fiable à ce jour en termes de réapparition des cancers à tumeur. L’Immunoscore® est capable de prédire à 95 % la probabilité de survie générale des patients atteints de cancers colorectaux par exemple.
Cette invention a donné suite à la création de l’entreprise HalioDx qui exploite sous licence un brevet (EP1943520, EP2241891, EP2420836) dans le monde entier. Cette méthode est aujourd’hui pratiquée dans 19 pays.