Internationales

L’INPI et l’Office marocain coopèrent dans la mise en place de nouveaux outils de propriété industrielle pour les PME

08 / 11 / 2019
Pascal Faure, directeur général de l’INPI a rencontré Larbi Benrazzouk, son homologue de l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC) le 4 novembre dernier lors d’une commission mixte franco-marocaine à Casablanca. Ils ont pu échanger notamment sur la promotion de la propriété industrielle au service des entreprises. L’INPI soutient l’accessibilité des outils de propriété intellectuelle à travers « les Carrés des innovateurs », une plateforme multi-services digitalisée autour de la création d’entreprise labellisées par l’OMPIC.
 
Crédit image INPI

Le volet promotion de la propriété intellectuelle au service des entreprises sur les territoires africains était au centre des discussions de cette commission mixte.
Parmi les axes de coopération, les offices se sont entretenus sur le soutien à l’innovation et aux jeunes entreprises innovantes. Il a été question du projet « Carrés des innovateurs » lancé le 25 avril 2019. En effet, le ministère de l’Industrie et du Commerce, la Fédération des Chambres Marocaines de Commerce, d’Industrie et de Services du Maroc (FCMCIS) et l’OMPIC ont signé une convention visant à mettre en place une nouvelle génération de prestations de service en faveur des entreprises, portées par les Chambres françaises de commerce et d’industrie du Maroc (CFCIM). Cette plateforme digitale a pour objectif de préserver les droits des entrepreneurs et de sécuriser leurs investissements en offrant des services simples, transparents et accessibles autour de la création d’entreprise, la promotion de la créativité, de l’innovation et de la propriété industrielle. Dans cette optique, l’INPI coopère avec l’OMPIC sur les thématiques suivantes :

  • Accompagnement des jeunes entreprises et des start-up, notamment par le biais d’une caravane de formation, qui permettra de toucher les start-up sur leurs territoires ;
  • Echanges en matière d’accompagnement des PME et start-up ;
  • Echanges sur le maillage territorial du soutien aux entreprises et universités.


Cette commission mixte s’inscrit plus largement dans une stratégie commune des offices concernant l’Afrique. Ainsi, l’INPI et l’OMPIC souhaitent mutualiser leurs forces concernant l’appui à l’OAPI (Organisation africaine de la propriété industrielle) à travers le soutien de nos entreprises sur les territoires africains, des actions de formation (des collaborateurs OMPIC et autres professionnels de la PI) mais également dans la synergie déployée dans la lutte contre la contrefaçon

Sur Twitter
Sur Facebook