Internationales

Forte croissance de l’innovation liée à la 4e révolution industrielle dans le monde

04 / 05 / 2021
L'innovation dans les objets connectés intelligents, appelés « technologies de la quatrième révolution industrielle », a connu une accélération spectaculaire dans le monde au cours des dix dernières années, représentant plus de 10 % de l’innovation mondiale en 2018, selon une étude de l’Office européen des brevets. Les États-Unis dominent le classement. La France se positionne à la troisième place des pays des plus innovants d’Europe dans ce domaine.
 

Entre 2010 et 2018, les demandes de brevet liées aux technologies de la quatrième révolution industrielle (4RI) – soit les objets connectés dits « intelligents » comme l’Internet des objets, les big data, la 5G ou encore l’intelligence artificielle – ont augmenté de près de 20 % en moyenne chaque année au niveau mondial, soit une croissance cinq fois plus importante que les demandes relevant d’autres domaines (4,2%), selon une étude de l’Office européen des brevets intitulée « Brevets et quatrième révolution industrielle : les évolutions technologiques mondiales à l'origine de l'économie des données ».

En 2018, 40 000 nouvelles familles de brevets internationales (FBI) (voir note méthodologique ci-dessous) relatives à ces technologies ont été déposées, représentant ainsi plus de 10 % de l'ensemble des dépôts de brevets dans le monde cette année-là.


De nombreux domaines concernés

Les demandes de brevets liées à la 4RI ont connu un essor particulièrement important dans les domaines technologiques suivants :

  • la connectivité, avec près de 14 000 FBI en 2018, et une croissance annuelle de 26,7 % depuis 2010. Une progression largement due au développement de la 5G ;
  •  la gestion des données, avec plus de 11 000 FBI et une croissance annuelle moyenne de 22,5 % depuis 2010 ;
  • les biens de consommation intelligents (vêtements, loisirs, jouets, textiles), avec 10 000 FBI.

Un vaste éventail de domaines d'application a par ailleurs été impacté par l'innovation liée à la 4RI, allant des biens de consommation aux services, en passant par les véhicules, la santé, l'industrie ou encore l’agriculture.


Les États-Unis en tête ; la France 3e en Europe

Les Etats-Unis arrivent en tête de l'innovation liée à la 4RI au niveau mondial, totalisant un tiers de toutes les FBI dans ce domaine et enregistrant une croissance annuelle moyenne de 18,5 % depuis 2010. Derrière, l'Europe et le Japon rassemblent chacun environ un cinquième de l’ensemble des FBI, avec respectivement 15,5 % et 15,8 % de croissance annuelle. Partant de niveaux très bas à la fin des années 2000, la Corée du Sud et la Chine ont gagné du terrain, représentant chacune 10 % des FBI dans ce domaine et avec une croissance annuelle moyenne très rapide depuis 2010, de respectivement 25,2 % et 39,3 %.

En Europe, la France est à l’origine de 12,5 % des brevets en matière de technologies 4RI, se plaçant ainsi derrière l’Allemagne (29 %) et le Royaume-Uni (14,3 %). Avec une croissance annuelle de 11,5 %, elle se place en deçà de la croissance mondiale (19,5 %) et européenne (15,5 %).

Le France se distingue néanmoins dans les technologies dites complémentaires, c’est-à-dire utilisées en association avec des objets connectés (sécurité, protection des données et systèmes 3D), ainsi que dans le domaine des applications (infrastructures intelligentes, véhicules intelligents et maisons intelligentes). L’hexagone place ainsi plusieurs entreprises dans le top 100 mondial : Technicolor (48e), Orange (60e), Thales (89e) et Valeo (96e).

Familles de brevets internationales (FBI) : inventions pour lesquelles des demandes de brevet ont été déposées sur deux territoires ou plus.

Dans le cadre de cette étude, l’OEB a examiné l'ensemble des familles de brevet internationales dans plus de 350 domaines technologiques distincts (selon la classification coopérative des brevets), et ont recensé 264 565 FBI dont les dates de dépôt s'étalaient entre 2000 et 2018.

Sur Twitter
Sur Facebook