Internationales

Etude INPI : innovations dans les dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires

17 / 01 / 2018
En 2015, le marché mondial des dispositifs médicaux a été estimé à 200 milliards de dollars dans le monde, avec un taux de croissance annuel de 4 à 5 % selon les sources. Dans ce marché, celui des dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires connaît un taux de croissance plus soutenu. Une étude plus précise sur le segment des appareils de surveillance et dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires indique que la taille de ce marché a atteint en 2015 presque 2 milliards de dollars.
 

Les premières recherches sur les bases de données mondiales des brevets ont permis d’identifier que le segment de marché des dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires est significativement innovant, par rapport aux autres technologies médicales. Les maladies cardiovasculaires (MCV) sont de nos jours la première cause de mortalité dans le monde et représentent 31 % des décès à l’échelle mondial.
75 % des décès liés aux maladies cardiovasculaires interviennent dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. Les principaux facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires sont l'hypercholestérolémie, l'hypertension, le diabète, l'excès de poids et le tabagisme. Certains de ces facteurs peuvent être dépistés et surveillés grâce aux dispositifs médicaux de diagnostic.

L’étude suivante porte sur un large volume de données relatives aux brevets concernant « les dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires », en vue d’identifier, d’analyser et de visualiser les évolutions des acteurs et des technologies, au niveau mondial et au niveau français. Elle a été réalisée sur une période de 15 ans (brevets déposés entre le 01/07/1999 et le 30/06/2014) et totalise 27 552 inventions provenant de 59 offices de brevets

Une première partie est consacrée à la synthèse des données économiques publiquement accessibles afin de mieux comprendre les enjeux concernant le marché mondial des dispositifs médicaux et, plus particulièrement, celui des dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires.

Les deuxième et troisième parties sont consacrées à l’analyse des demandes de brevets publiées et apportent des éléments d’information qui mettent en lumière les principaux acteurs, les différentes technologies et la distribution géographique et temporelle des inventions, au niveau mondial et en France. Les représentations cartographiques sont en outre utilisées dans le but d’identifier et regrouper des technologies apparentées, de positionner les acteurs et les pays d’origine des inventions et de comparer leurs évolutions respectives.

La France est le onzième pays de premier dépôt de brevet de dispositifs de diagnostic des maladies cardiovasculaires ». Les inventions se répartissent uniformément sur l’ensemble des neuf principales applications. 

La première entreprise déposante en France est SORIN CRM, filiale française du groupe italien SORIN (leader mondial des dispositifs médicaux cardiovasculaires). Parmi les vingt principaux déposants, neuf sont des établissements publics de recherche français.