Internationales

Chiffres clés 2020 de l’OMPI : record de demandes internationales de brevets

12 / 03 / 2021
Les demandes internationales de brevet déposées à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle ont augmenté de 4 % en 2020 pour atteindre les 275 900 demandes, le chiffre le plus haut jamais enregistré. Pour la deuxième année consécutive, la Chine est le premier pays d’origine des demandes, devant les États-Unis, enregistrant tous les deux une croissance annuelle de leurs dépôts. Les demandes d’enregistrement international de marques et de dessins et modèles industriels ont légèrement chuté.
 

Demandes internationales de brevets (Traité de coopération en matière de brevets – PTC)

Malgré une économie mondiale fragilisée par la pandémie de Covid-19, les demandes internationales de brevets déposées à l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI) par l’intermédiaire du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) ont augmenté de 4 % en 2020, pour un total de 275 900 demandes, un record.

Grâce à une croissance annuelle de 16,1 %, la Chine reste le premier déposant avec 68 720 demandes, suivi des Etats-Unis avec 59 230 demandes (+ 3 %).
Comme en 2019, les deux premiers déposants sont suivis du Japon (50 520 demandes, -4,1 %), de la Corée du Sud (20 060, +5,2 %), de l’Allemagne (18 643, - 3, 7%), et de la France à la 6e position (7 904, - 1 brevet). 

Outre les principaux déposants, d'autres pays ont connu une forte croissance : l'Arabie saoudite (+73,2 %), la Malaisie (+ 26,2 %), le Chili (+ 17 %), Singapour (+ 14,9 %) et le Brésil (+ 8,4 %).

Huawei Technologies, première entreprise déposante

Pour la quatrième année consécutive, le géant chinois des télécommunications Huawei Technologies a été le principal déposant avec 5464 demandes. Il est suivi par Samsung Electronics (Corée du Sud) (3 093 demandes), Mitsubishi Electric Corp. (Japon) (2810), LG Electronics Inc. (Corée du Sud) (2759) et Qualcomm Inc. (États-Unis) (2 173).

Parmi les établissements d’enseignement, l’Université de Californie, avec 559 demandes publiées, reste en tête de la liste des principaux déposants en 2020.

Les « technologies informatiques », secteur d’activité le plus représenté

Comme en 2019, les « technologies informatiques » ont représenté la plus grande part des demandes internationales de brevets déposées (9,2 %), suivies par les « communications numériques » (8,3 %), les « technologies médicales » (6,6 %) et les « machines électriques » (6,6 %).

 

Demande d’enregistrement international de marques (Système de Madrid)

Les demandes d’enregistrement international de marques par l’intermédiaire du système de Madrid de l’OMPI ont diminué de 0,6 % pour atteindre 63 800 demandes en 2020 – la première baisse depuis la crise financière de 2008-2009.

Les Etats-Unis sont les premiers déposants avec 10 005 demandes d’enregistrement international de marques, suivis par l’Allemagne (7 334), la Chine (7 075) et la France (3 716).

Plusieurs pays ont par ailleurs enregistré une croissance de leurs demandes : la Chine (+ 16,4 %), la Corée du Sud (+ 13,4 %), le Canada (+ 94,4 %), ou encore le Royaume-Uni (+ 5,1 %) et l’Italie (+ 3,6 %).

L’Oréal perd sa première place au profit de Novartis

Avec 233 demandes, Novartis AG (Suisse) passe de la troisième à la première place des principaux déposants.  L’entreprise est suivie par Huawei Technologies (Chine) (197), Shiseido Company (Japon) (130), ADP Gauselmann (Allemagne) (123) et L’Oréal (France) (115), qui perd sa première place suite à une baisse de 78 demandes en 2020.

La classe 9 reste la plus mentionnée

La classe « matériel et logiciels informatiques et autres appareils électriques ou électroniques » reste la plus souvent indiquée dans les demandes d’enregistrement international de marques, représentant 10,6 % du total. Elle est suivie des « services commerciaux » (8,1 %) et des « services technologiques » (7,1 %).

 

Demandes d’enregistrement international de dessins et modèles (Système de La Haye)

Les demandes d’enregistrement international de dessins et modèles industriels dans le cadre du système de La Haye ont chuté de 15 % en 2020, pour atteindre 18 580 dessins et modèles contenus dans les demandes déposées, la première baisse depuis 2006.

L’Allemagne est le premier déposant de demandes d’enregistrement de dessins et modèles (3666), suivi des États-Unis (2211) qui a troqué sa 6e place pour la 2e. La Suisse (1 944), la Corée du Sud (1 669) et l’Italie (1 231) occupent respectivement les troisième, quatrième et cinquième places. La France est huitième avec 938 demandes.

Beijing Xiaomi Mobile Software, première entreprise chinoise dans le TOP 5 des déposants

Les principales entreprises déposantes sont : Samsung Electronics (Corée du Sud) (859), Procter & Gamble (États-Unis d’Amérique) (623), Fonkel Meubelmarketing (Pays-Bas) (569), Volkswagen (Allemagne) (524) et Beijing Xiaomi Mobile Software (Chine) (516), première entreprise chinoise à figurer parmi les cinq principaux déposants. 

Le « transport », premier domaine de dépôt

Les principaux domaines dans lesquels ont été déposés les demandes d’enregistrement de dessins et modèles sont : le « transport » (10,1 %), les « appareils d’enregistrement et de communication » (8,8 %), les « emballages et récipients » (8,4 %), l’« ameublement » (7,4 %) et les « appareils d’éclairage » (6,9 %).

Sur Twitter
Sur Facebook