Internationales

L’OMPI enregistre un record de demandes de brevet sous l’impulsion de la Chine ainsi qu’une augmentation en faveur de la protection des marques et des dessins et modèles

21 / 03 / 2018
L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) annonce 243 500 demandes internationales de brevet en 2017, soit une hausse de 4,5 % par rapport à l’année précédente, grâce à une progression enregistrée en Chine et au Japon notamment. La France se classe en 4è position des demandeurs de marques internationales avec notamment la société l’Oréal en tête des déposants.
 

L’augmentation de demandes de brevet enregistrée auprès de l’OMPI s’explique en partie par la progression de la Chine, classée en deuxième position des demandeurs de brevet en 2017, se rapprochant des États‑Unis, à la première place du classement. Deux sociétés technologiques chinoises : Huawei (1ère) et ZTE (2ème), arrivent en tête des principaux déposants de demandes internationales de brevet en 2017, suivies par Intel, Mitsubishi et Qualcomm. Malgré la forte croissance du Japon (+6,6 %), la progression chinoise a été plus forte en 2017 et l’a écarté de la deuxième place. Si cette tendance se poursuit, la Chine devrait même dépasser les États‑Unis dans les trois années à venir en tant que principale source de demandes déposées en vertu du Traité de coopération en matière de brevets (PCT) de l’OMPI.

Chiffres clés des demandes de brevet 2017 selon le PCT

  • États‑Unis d’Amérique : 56 624 demandes
  • Chine : 48 882 demandes
  • Japon : 48 208 demandes
  • Allemagne : 15 763 demandes
  • La République de Corée : 18 982 demandes

La Chine et l’Inde sont les deux seuls pays à revenu intermédiaire parmi les 15 principaux pays d’origine pour les demandes selon le PCT.

Près de la moitié de toutes les demandes selon le PCT déposées en 2017 provenaient d’Asie (49,1 %), tandis que l’Europe (24,9 %) et l’Amérique du Nord (24,2 %) étaient chacune à l’origine du quart de ces demandes.

La France se classe en 4è position des demandeurs de marques et en 5è position pour les dessins et modèles

Les États‑Unis ont déposé le plus grand nombre de demandes d’enregistrement international de marques par l’intermédiaire du système de Madrid de l’OMPI (7 884). L’Allemagne conserve sa deuxième place (7 316), suivi par la Chine (5 230) en troisième position, la France (4 261) occupe la quatrième place et le Royaume‑Uni (3 292) la cinquième. [PDF, infographic, international applications under the Madrid System in 2017]

La société l’Oréal (France), avec 198 demandes, est en tête des déposants, suivie de la société hongroise Richter Gedeon Nyrt1 (117), de ADP Gauselmann GMBH1 (104) et de Novartis AG (96) et Abercrombie & Fitch Europe SA (82).  

Parmi les classes les plus demandées : l’informatique et l’électronique, représentent 9,8 % du total, suivie des services aux entreprises (7,9 %) et des services technologiques (6,2 %). Les machines et machines‑outils (+13,4 %) et les services aux entreprises (+6,2 %) ont connu la croissance la plus importante dans les 10 classes principales.

Enfin, l’OMPI a enregistré une augmentation de 3,8 % du nombre de dessins et modèles déposés dans le cadre du système de La Haye en 2017, soit 19 429 dessins et modèles, alors que les 5 213 demandes constituaient une diminution de 6,3 % par rapport à l’année précédente. L’Allemagne a déposé 4 261 dessins et modèles en vertu du système de La Haye, suivi par la Suisse (2 935), la République de Corée (1742), les États‑Unis (1661) et la France, en cinquième position avec 1 396 demandes avec une progression de (+15,2 %) en 2017.

Samsung Electronics (762 dessins et modèles) et LG Electronics (668), deux géants de l’électronique de la République de Corée, arrivent en première et deuxième position.


Note de bas de page

1 Richter Gedeon Nyrt a déposé en 2017, soit 106 demandes de plus qu’en 2016, année où elle avait déposé 11 demandes