Institut Langevin, « Ondes et images »

 

Opérer le cerveau sans le toucher, palper à distance l’abdomen d’un patient, imager une tumeur, détecter un défaut dans un moteur d’avion ou optimiser le signal sur un téléphone portable... Les ondes sont partout et trouvent des applications dans de nombreux domaines. Elles sont la spécialité de l’Institut Langevin « ondes et images », internationalement reconnu pour son expertise. Créé en 2009 par Mathias Fink — à qui l’on doit les miroirs à retournement temporel mis au point à la fin des années 80 — et né de la fusion de deux laboratoires de l’ESPCI Paris et du CNRS, il est aujourd’hui dirigé par Arnaud Tourin. La première particularité de l’institut Langevin est qu’on s’y intéresse à toutes les ondes : mécaniques, électromagnétiques ou optiques. Ce qui explique notamment l’étendue des champs d’application, de la médecine et la biologie à la géophysique en passant par les télécommunications, les interfaces homme-machine ou encore la Défense. La seconde particularité est d’avoir créé un pôle innovation dédié au transfert technologique et à la valorisation des travaux de recherche des équipes. Ainsi, l’institut est à l’origine de la création d’une dizaine de start-up qui font aujourd’hui travailler plus de 350 personnes !

Institut Langevin en chiffres :

  • 135 employés dont 37 chercheurs
  • 40 familles de brevet déposées depuis 2012 et 8 licences dans le portefeuille de titres
  • 11 start-up créées