Moustache Bikes roule dans la cour des grands

Finaliste des Trophées INPI 2020 catégorie Marque, Moustache Bikes conçoit et commercialise des vélos électriques pour tous types d’usages : urbain, tout chemin, route, VTT... La PME vosgienne, dont le nom est inspiré de ses guidons caractéristiques en forme de moustache, se positionne grâce à ses équipements de qualité comme une marque concurrente des leaders français et européens du marché. Rencontre avec Emmanuel Antonot, son PDG.
 

  • Pouvez-vous nous parler de l’activité de votre entreprise en quelques mots ?


Emmanuel Antonot : Moustache Bikes est concepteur et fabricant français de vélos à assistance électrique qualitatifs et innovants. Notre mission est de partager notre passion et de développer l’usage du vélo auprès d’un maximum d’utilisateurs.  L’assistance électrique rend plus facile, accessible et plaisante la pratique de la bicyclette, en mobilité ou sportive.

 Nous avons créé l’entreprise en juillet 2010 avec mon associé Greg Sand. Nous avons embauché notre premier salarié en janvier 2012 et comptons, 8 ans plus tard, près 140 personnes. Nos locaux se situent à Thaon-les-Vosges, où tous nos vélos sont assemblés. Nous en produisions 1 300 par an en 2012 ; la croissance a été très rapide : cette année, notre production annuelle est estimée à presque 50 000 vélos.

 

  • Que représente pour vous cette nomination aux Trophées INPI ?


E. A : Etre finaliste aux Trophées INPI est une reconnaissance de notre travail et du caractère innovant de notre entreprise. Notre marque est encore très jeune, mais elle a fait l’objet de beaucoup de travail et de réflexion de notre part. C’est encourageant qu’un acteur comme l’INPI la valorise. 

 

  • Vous êtes finaliste dans la catégorie Marque, en quoi votre stratégie de propriété industrielle est-elle un levier de croissance ?


E. A : Dans un secteur aussi concurrentiel que celui du vélo à assistance électrique, la marque est un élément différenciant essentiel. Elle est comme un phare au milieu d’un océan de produits. Elle porte l’ADN de nos valeurs et de nos produits. Et elle est l’étendard pour lequel se battent nos collaborateurs au quotidien. Notre marque est bien plus qu’un logo, un design ou un produit, elle représente l’attachement et la confiance que l’utilisateur lui porte. Sans marque forte, il est difficile d’avoir une stratégie de conquête en France et à l’export, notamment dans un marché où les concurrents établis ou fraichement arrivés sont nombreux.

 

  • Avez-vous un conseil à donner aux entrepreneurs ? 


E. A : Je pense qu’il est essentiel de construire une marque aussi forte que ses produits, une marque qui puisse servir la stratégie commerciale. L’ensemble doit être en cohérence, tout comme avec le design, le graphisme et la communication. Mais une marque solide, c’est une marque protégée, qu’on entretient et qu’on fait vivre.

Juste avant la création de leur entreprise, les fondateurs de Moustache Bikes se sont entretenus avec Marie-Pierre Bozonnet, chargée d’affaires INPI Grand-Est,  pour aborder le sujet de la marque et de sa protection.

Depuis 2010, d’autres rencontres ont eu lieu, à l’occasion de jurys organisés par des partenaires et à travers une visite d’entreprise. Des moments privilégiés qui leur ont permis d’échanger sur la stratégie PI à mettre en place et sur les accompagnements proposés par l’INPI.

  • Fondateurs de Moustache Bikes : Emmanuel Antonot et Grégory Sand