Sophie la girafe : le succès tient parfois à un pouet !

Sophie la girafe, figurine made in France née en 1961, connaît un succès international qui tient à de nombreuses qualités dont une innovation sonore : le petit « pouet » quand on la presse.
 
Crédit image : AGENCE SECRÈTE
Qui n’a jamais croisé ses yeux noirs en forme de billes, ses bonnes joues bien roses et son air particulièrement enjoué ? Grande amie des tout-petits, Sophie la girafe est partout. Depuis 1961, la figurine made in France connaît un succès international qui tient à de nombreuses qualités dont une innovation sonore : le petit « pouet » quand on la presse.

C’est à un certain Monsieur Rampeau, spécialiste de la fabrication de jouets en caoutchouc que l’on doit la désormais célèbre Sophie, née le 25 mai 1961, jour de la sainte éponyme. L’objectif du créateur ? Bousculer les codes du rayon jouets où l’on trouvait plutôt des animaux de la ferme que de la jungle. Ce n’est cependant pas son premier essai. Deux modèles de girafe plus grands — Cléo (31 cm) et Mona (22 cm) — l’ont précédée sans succès. Sophie, elle, mesure 18 cm, ce qui la rend parfaitement adaptée aux mains des enfants en bas âge qui peuvent la saisir et la garder serrée. Mieux, elle possède ce petit détail qui fait toute la différence : un sifflet qui fait « pouet ».

La douce girafe est fabriquée en caoutchouc issu de plantations d’hévéa et peinte à la main avec une peinture alimentaire, ce qui la rend aussi rassurante pour les parents que les enfants. Elle est aussi une précieuse alliée à mâchouiller lorsqu’arrivent les premières dents. C’est peut-être ce qui explique son succès immédiat. Le bouche-à-oreille fait le reste depuis plus d’un demi-siècle, y compris hors des frontières hexagonales. Au total, depuis sa création, plus de 55 millions d’exemplaires ont ainsi été vendus dans plus de 75 pays sur les cinq continents !

Rachetée en 1991 par la société française Vulli, Sophie la girafe est pourtant toujours produite de manière quasi artisanale à Rumilly en Haute-Savoie. En effet, c’est au terme de quatorze opérations manuelles tenues secrètes qu’elle se dresse fière et souriante sur ses quatre pattes...

Crédit : Sophie la girafe. Tous droits réservés. Modèle déposé / All rights reserved. Design patent