Les recettes de Guerlain en note de tête (1834)

Des merveilleux jardins de Shalimar aux célèbres Champs-Elysées, les influences de Guerlain font le bonheur des femmes en petite robe noire et pas seulement. Les recettes de Guerlain ont su mettre le parfum et les produits cosmétiques au goût du jour.
 
Brevet n° 10.436, déposé le 5 février 1840 / Crédit image : AGENCE SECRÈTE

On ne présente plus Guerlain. Avec plus de 300 parfums à son actif, dont les légendaires Shalimar ou Mitsouko, le célèbre parfumeur règne sur le monde de la beauté depuis quelque 180 années. Pourtant, les débuts de Pierre-François-Pascal Guerlain s’annonçaient difficiles : à l’époque, les Françaises ne se parfumaient pas, de peur de paraître vulgaires. Guerlain eut l'intuition que cela allait changer…

Après des études de médecin-chimiste en Angleterre, il s'installe en 1828 comme « parfumeur-vinaigrier » au rez-de-chaussée de l'hôtel Meurice. Profitant de l'anglophilie ambiante, il dépose, en 1840, un brevet d'importation et de perfectionnement de la Lotion de Gowland, véritable recette de soin à base d'amandes amères et d'eau de laurier-cerise, destinée à blanchir la peau et d'excellente réputation outre-Manche. Il développe par ailleurs une série de baumes et lotions aux fragrances légères et lorsqu'en 1840, Guerlain déplace sa boutique rue de la Paix, il voit défiler tout ce que l'Europe compte de têtes couronnées, pour lesquelles il crée des fragrances sur mesure. Dont la très fameuse Eau de Cologne impériale, dédiée à l'impératrice Eugénie, encore produite aujourd'hui. La mode du parfum est lancée.

Brevet n° 10.436, déposé le 5 février 1840