Le sac à dos moderne Lafuma (1935)

Lafuma, petite tannerie drômoise, bouscule les codes du sac à dos en bois et en cuir des années 1930 en remplaçant le bois par du métal et le cuir par de la toile. C’est l’avènement du sac à dos moderne toujours en vogue !
 
Brevet n° 796439, déposé le 17 octobre 1935 / Crédit image : AGENCE SECRÈTE

Les chasseurs à pied des troupes napoléoniennes portaient déjà de lourds sacs à dos en bois et cuir. Mais c’est à Lafuma, petite tannerie familiale du nord de la Drôme, que revient, en 1930, la paternité du sac à dos « moderne », en coton. En 1936, avec l’avènement des congés payés et l’essor de loisirs tels que le camping, l’alpinisme et la randonnée, l’idée de le rigidifier avec des armatures métalliques s’impose ; elle est également imputable à Lafuma.

Sa notoriété, Lafuma la tire pendant trente ans de l’équipement de l’armée française. Les troupes en sont dotées en 1940. La bataille de Narwick en mobilise 12 000 exemplaires.

Dans les années 1950, le sac à dos Lafuma est partie prenante de plusieurs aventures emblématiques, comme les expéditions de Paul-Emile Victor au Groenland ou l’ascension du Fitz Roy par le Français Lionel Terray.

Parallèlement, Lafuma développe une gamme complète de produits de camping.

A partir des années 1990, l’entreprise devra néanmoins, pour survivre, s’affranchir de sa réputation de spécialiste pour se diversifier et devenir, par acquisitions successives, le groupe multimarques qu’il est aujourd’hui.

Brevet n° 796439, déposé le 17 octobre 1935