Le cœur artificiel Carmat (2009)

Le cœur artificiel total le plus avancé du monde, conçu par une entreprise française.
 
Brevet n°FR0800184, déposé en janvier 2009 / Crédit Image : AGENCE SECRÈTE

Carmat est le fruit d'une association inédite : l'équipe du professeur Carpentier, chirurgien cardiaque français reconnu mondialement pour ses travaux autour des greffes, et le groupe EADS, leader européen de l'aéronautique. Le premier a notamment mis au point les célèbres biovalves cardiaques Carpentier-Edwards implantées partout dans le monde sur des patients. Il a d'ailleurs été finaliste du prix de l'inventeur européen 2016 dans la catégorie « œuvre d'une vie ». Le second, est notamment spécialiste de dispositifs embarqués - d'habitude dans l'espace ; ici dans le corps humain !

 L'objectif de cette association détonante est de concevoir un cœur artificiel total qui se distingue des autres sur le marché par trois caractéristiques : une alimentation électrique, des matériaux biocompatibles pour éviter la formation de caillots et une adaptation aux besoins du patient grâce à des capteurs qui régulent les flux de sang. Si les essais cliniques sont probants, ce cœur, par sa taille et ses fonctions physiologiques inédites, pourrait sauver chaque année la vie de milliers de patients, sans risque de rejet et avec une bonne qualité de vie.

 Les quatre patients des essais cliniques, en insuffisance cardiaque terminale et ne pouvant pas prétendre à une greffe cardiaque classique, sont tous décédés mais sans que ne soient remis en cause les recherches. D'ailleurs, Carmat a obtenu l'autorisation de mener en 2016 une nouvelle étude, étape ultime avant l'éventuelle commercialisation de la prothèse. Les personnes implantées pourront cette fois être éligibles à la greffe cardiaque mais ayant peu de chance de recevoir un cœur, ce qui est le cas de nombreux patients dans le monde. Tous les espoirs sont permis.

Brevet n° FR0800184, déposé en janvier 2009