Le chalumeau (1902)

En 1902, Edmond Fouché invente le premier chalumeau soudeur « à gaz », toujours usité aujourd’hui. Cette innovation est loin d’être anecdotique puisqu’elle a largement contribué aux progrès de la métallurgie dans le monde.
 
Brevet n° 325 403, déposé le 18 octobre 1902 / Crédit image : AGENCE SECRÈTE

Beaucoup plus tard qu’en Angleterre, l’industrie ne prend son essor en France qu’à partir de 1900, soutenue en cela par de nombreuses inventions. Parmi celles-ci : le chalumeau. Un objet qui peut sembler anodin, mais qui a largement contribué aux progrès de la métallurgie et de la chaudronnerie.

C’est sur les conseils d’Henry le Chatelier, polytechnicien et chimiste français, qu’en 1899, Charles Picard, ingénieur chimiste, commence à étudier l’utilisation d’un mélange d’oxygène et d’acétylène diffusé par l’intermédiaire d’un brûleur. Les premières expériences sont décevantes : il ne parvient pas à obtenir une combustion régulière, car le brûleur s’obstrue constamment à cause de dépôts de carbone. Début 1901, il reprend ses expériences avec l’ingénieur Edmond Fouché. Ensemble, ils décident de mélanger les deux gaz en amont de la sortie du brûleur, tout en cherchant à maintenir une vitesse de sortie supérieure à celle de la propagation de la flamme. Le 21 mars 1901, ils obtiennent enfin une flamme parfaitement stable. Ainsi naît le premier chalumeau soudeur haute pression Picard-Fouché.

En 1902, Fouché poursuit ses recherches et brevète le premier chalumeau soudeur basse pression à doseur, alimenté par un générateur d’acétylène, dit « chalumeau à gaz ». De son côté, Picard invente en 1910 le premier chalumeau soudeur à aspiration, dit « chalumeau à aiguille », toujours fabriqué et utilisé de nos jours !

Brevet n° 325 403, déposé le 18 octobre 1902