Un licencié de marque peut-il agir en contrefaçon ?

Le licencié dispose de deux possibilités pour agir en contrefaçon :

1. Soit le licencié agit lui-même. Les conditions suivantes doivent alors être réunies :

  • le licencié doit être le licencié exclusif
  • le contrat de concession de licence lui en laisse la possibilité
  • il a mis en demeure le propriétaire de la marque d'agir et celui-ci ne l'a pas fait

 

2. Soit le propriétaire de la marque intente une action en contrefaçon (civile ou pénale) et le licencié se greffe à cette action.

Ainsi, il pourra demander réparation du préjudice qu'il a subi à condition que ce préjudice soit distinct de celui du propriétaire.

Pour de plus amples informations sur les procédures ou pour la défense de vos droits, vous pouvez vous rapprocher d'un conseil en propriété industrielle ou d'un avocat.

Pour en savoir plus sur la contrefaçon, consulter le site du Comité National Anti-contrefaçon.

Cette réponse vous a été utile ?

Sur le même thème

Comment retirer ma marque/procéder à son retrait, à une renonciation ou une limitation ?

Une marque est un bien immatériel dont vous pouvez disposer selon vos intérêts ou vos besoins. Vous pouvez ainsi y renoncer en partie ou en totalité.

Lire la suite

Que se passe-t-il lorsqu'une marque n'est pas exploitée ?

Le propriétaire d’une marque française a l’obligation de l’exploiter pour les produits et services désignés dans son dépôt. Il risque sinon de la perdre.

 

 

Lire la suite

L'INPI vérifie-t-il la disponibilité d'une marque ?

L'INPI n'est pas habilité à vérifier la disponibilité d'une marque, dans le cadre de son dépôt. C'est à vous de faire ces recherches.

Lire la suite